Appell

Appel pour un réseau d‘alarme alternatif pour les boatpeople:
“Watch The Med alarm phone”

11 octobre 2013: des réfugiés à bord d’un bateau en train de couler ont appelé et appelé encore les garde-côtes italiens par téléphone satellite pour demander du secours. Mais leurs appels SOS n’ont pas été pris au sérieux. Le bateau transportait plus de 400 personnes. Il avait été la cible de tirs d’un navire libyen la nuit précédente. Alors que les autorités italiennes, et un peu plus tard maltaises, étaient informées de la détresse imminente des passagers, le sauvetage a été retardé de plusieurs heures et les bateaux de patrouille ne sont arrivés sur les lieux qu’une heure après le naufrage du bateau. Plus de 200 personnes sont mortes, seules 212 ont été sauvées.

Que se serait-il passé si les boatpeople avaient pu adresser un autre appel à une ligne téléphonique indépendante gérée par un groupe de citoyens, qui auraient relayé l’alerte et fait immédiatement pression sur les autorités pour réclamer qu‘elles organisent le sauvetage?

Un an après la tragédie de Lampedusa du 3 octobre 2013, et après l‘affaire du bateau abandonné rapportée plus haut, la situation n’est pas moins dramatique. Bien que les autorités disent que l’opération militaire italienne « Mare nostrum » aurait permis de sauver de la noyade environ 100 000 réfugiés et migrants au cours des 11 derniers mois, plus de 1 300 boatpeople, rien que pour la Méditerranée centrale, ont été les nouvelles victimes des politiques des frontières. Au début de 2014, nous avons enregistré une augmentation des morts aux frontières externes de l‘Union européenne. Le 20 janvier, 12 réfugiés ont péri après que leur embarcation ait coulé pour avoir été remorquée à trop grande vitesse par des gardes-côtes grecs qui voulaient repousser ce bateau de migrants vers les côtes turques.

Le 6 février 2014, les gardes-frontières espagnols ont tiré avec des balles en caoutchouc sur des migrants qui tentaient de pénétrer à la nage dans l’enclave espagnole de Ceuta. Plus de 14 personnes ont été tuées.

Ces cas ne sont pas isolés, mais les plus marquants d’une longue liste de violations mortelles de droits perpétrées contre des migrants à travers toute la Méditerranée. Est-ce que ces décès auraient eu lieu si la société civile avait été informée de catastrophes imminentes et avait exercé son pouvoir de pression avant plutôt qu’après les faits?

Nous ne pouvons plus supporter de rester inactifs alors que les tragédies se reproduisent. Nous voulons faire davantage que condamner les violations des droits après coup. Nous pensons qu‘un réseau alternatif d‘alarme fondé par les sociétés civiles des pays du pourtour de la Méditerranée pourrait changer la donne.

Nous ne disposons pas d’équipe de sauvetage, et nous ne pouvons pas apporter une aide directe. Nous sommes conscients de nos capacités limitées, et du caractère temporaire et précaire de notre initiative. Mais nous voulons déclencher l’alarme aussitôt que des réfugiés et des migrants sont en situation de détresse en mer et ne sont pas secourus. Nous voulons informer en temps réel et dénoncer le scandale de boatpeople victimes d’opérations de refoulement, ou renvoyés dans des pays comme la Libye, où les droits des migrants sont continuellement violés. Nous voulons intervenir en exerçant tous moyens de pression politique et en mobilisant l’opinion contre les injustices quotidiennes aux frontières externes de l’Union européenne.

Nous savons qu’une telle pression peut être efficace car elle est déjà employée depuis des années par quelques individus qui, au travers de liens familiaux ou solidaires, ont reçu des appels de migrants en mer, alerté les autorités et vérifié que les opérations de secours étaient menées à bien. Nous voulons étendre et renforcer ce réseau et revendiquer son rôle politique de soutien aux droits des migrants et à la liberté de circulation.
C‘est pourquoi nous créons un réseau d’alarme alternatif – en coopération avec le projet Watch The Med– à travers un numéro d’appel d’urgence qui sera ouvert 24h/24 et 7j/7 à partir du 10 octobre 2014.
Il sera géré par des activistes défenseurs des droits de l’Homme des deux rives de la Méditerranée, et offrira les services d‘une équipe multilingue. À toutes les personnes en détresse en mer, nous conseillerons en premier lieu d’alerter les services de secours officiels. Mais nous appellerons en même temps nousmêmes les gardes-côtes et suivrons leur réponse, leur faisant savoir que nous sommes informés et que nous les “surveillons”. S’ils manquent à leurs obligations, nous développerons tous les moyens de pression politique et publique imaginables pour les obliger à agir. Nous alerterons les capitaines de bateaux de commerce se trouvant dans la zone, ainsi que les journalistes internationaux, nous demanderons le soutien des autorités religieuses de toutes confessions politiquement actives, ainsi que des sympathisants et soutiens. Nous mobiliserons les cybermilitants pour des campagnes en temps réel et appellerons toutes et tous à contribuer à l‘élaboration de tous types d’intervention citoyenne.

Les cas de laissés-pour-morts en mer, les violations des droits de l’homme commises par l’agence européenne Frontex et par les gardes-côtes en Méditerranée doivent cesser immédiatement. Nous avons besoin d’un réseau issu de la société civile, des deux côtés de la Méditerranée, qui puisse exercer une pression politique pour le respect des vies et des droits des boatpeople, et nous voulons contribuer à ce réseau.

Un tel réseau alternatif d’alarme serait une première – mais urgente – étape sur le chemin d’une région euroméditerranéenne
qui ne serait plus caractérisée par un régime des frontières mortel mais par la solidarité et le droit à la protection et la liberté de mouvement.

Voici la liste de celles et ceux qui ont déjà signé notre appel à la solidarité.

Madjiguene Cisse, former Sans-Papier-Movement in Paris, Dakar | Étienne Balibar, Philosopher, Paris | Elfriede Jelinek, Author & Nobel Literature Prize Winner, Vienna | Fr. Mussie Zerai, Habeshia Agency, Rome | Mohanad Jammo, Physician & Survivor of 11.10.13 Shipwreck, Aleppo/Bad Bergzabern | Fabrizio Gatti, Journalist, Rome | Jean Ziegler, former U.N., Special Rapporteur on the Right to Food, Geneva  |  Emmanuel Mbolela, author of ‘Mein Weg vom Kongo nach Europa’, Amsterdam  |  Boats4People  |  Imed Soltani, La Terre pour Tous, Tunis | José Palazon, Pro.De.In, Melilla | Mikel Araguas, Andalucia Acoge | Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc | Petja Dimitrova, Artist, Academy of Fine Arts Vienna | Antonio Negri, Philosopher, Paris | Nina Kusturica, Filmmaker, Vienna | Ilija Trojanow, Writer, Translator, Publisher, Vienna | Network of Social Support to Refugees and Migrants, Athens | Gabriele del Grande, Journalist, Milano | Jesuit Refugee Service Schweiz | Stiftung:do, Hamburg | Ousmane Diarra, AME (Association Malienne des Expulsés), Bamako |  Stefan Schmidt, Captain of Cap Anamur 2004, Refugee-Commissioner of Schleswig-Holstein, Lübeck | FTDES (Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux), Tunis | ODS, Sevilla | Karl Kopp, Director of European Affairs PRO ASYL and ECRE, Frankfurt | Amadou Mbow, AMDH (Association Mauritanienne des Droits de l’Homme), Nouakchott | Fulvio Vassallo Paleologo, L‘Altro Diritto, Sicilia |  Elias Bierdel, 2002-2004 Leiter der Cap Anamur, Austria | Martin Glasenapp, Medico International, Frankfurt | Patrice Boukar Zinahad, A.R.A.CE.M (Association des Refoulés d’Afrique Centrale au Mali), Bamako | KEERFA – Movement Against Racism & Fascist Threat, Athens | ATMF, France | ARCI, Italy | Ferenc Kőszeg, Honorary Chairman of the Hungarian Helsinki-Committee, Budapest | Borderline Sicilia Onlus | Sandro Mezzadra, Border and Migration Researcher, Bologna | Osaren Igbinoba, The Voice Refugee Forum, Jena | Solidarité sans Frontières, Switzerland | Village all together, Mytilini | Association Les voix libres, Strasbourg | Article 13, Tunis | Daniel Moundzego, ARSF (Association des Refugees Sans Frontieres), Douala | Ilias Panchard, Co-Präsident Junge Grüne Schweiz, Lausanne | All Included, Amsterdam | MigSzol – Migrant Solidarity Group of Hungary | Humanistische Union, Germany | Barbed Wire Britain | Balthasar Glättli, Fraktionspräsident Grüne, Schweiz  |  Orcun Ulusoy, Researcher, The Hague | Maria Bacchi, Comitato Scientifico Fondazione Langer, Bolzano & Associazione Mantova Solidale | Chabaka, Tanger  |  Antiracist Initiative of Thessaloniki |  Gergishu Yohannes, Initiative gegen Tod im Mittelmeer 2009 e.V. Bonn  |  Karl Heinz Roth, Social Historian & Physician, Hamburg  |  Michael Genner, Asyl in Not, Vienna  | Conseil des Migrants France  |  CADTM Europe  |  Africa con voz propia  |  APDHA, Spain  |  The Refugee Councils, Germany  |  David Fedele, Filmmaker, Sydney  | Franck Düvell, Researcher, COMPAS, Oxford  |  ALECMA (Association Lumiére sur l`Emigration Clandestine au Maghreb)  |  Rete Antirazzista Catanese  |  Comitato NoMuos/NoSigonella, Catania  |  Paolo Cutitta, Migration researcher, Amsterdam  |  Federica Sossi, Università di Bergamo  |  Hélène Yamta, La Voix des Femmes Migrantes, Rabat  |  Sabine Hess, Leiterin des Labors für kritische Migrations- und Grenzregimeforschung, Göttingen  |  Campaign to Close Campsfield  |  Luciana Zarini, retired teacher, Palermo  |  Maria Rosa Ragonese, teacher, Palermo  |  Association Horizons Migrants; bordermonitoring.eu  |  Wolf Dieter Narr and Dirk Vogelskamp, Commitee for Basic Rights and Democracy, Berlin/Cologne  |  Ahmed Jlassi, Filmmaker and University teacher, Tunis  |  Atmf (Association des Travailleurs Maghrébins de France). section Bas-Rhin  |  U.D.E.ES, l’union des étudiants de Strasbourg  |  CCFD-terre solidaire Strasbourg  |  Hatem Gheribi, Tunisien, Strasbourg  | Mehdi Mohamed Amadir, Moroccan, Strasbourg  |  Omar Naman, Syrian refugee, Strasbourg  |  ATTAC Liège  | Initiativkreis MenschenWürdig, Leipzig  |  Prof. Sabine Broeck, Research Group Black Knowledges, Universität Bremen  |  glokal e.V., Berlin  |  Lampedusa-Bündnis Göttingen  |  Integrationsrat Göttingen  |   Imam-Jonas Dogesch, Network of Migrants Organisations in Mecklenburg­-Vorpommern  |  Fouad HASSAM  |  Peter Birke, SOFI, Göttingen  |  Barbara Cárdenas and Willi van Oyen, Left Party, Hessen  |  Action-Alliance against Deportation, Rhine-Main  |  no one is illegal, Hanau  |  Lampedusa in Hanau  |  no one is illegal, Cologne  |  NoLager Bremen  |  transact  |  Netzwerk Kritische Migrations- und Grenzregimeforschung  |  European Civic Forum |  Peter Marhold, Helping Hands, Vienna  |  Ulrich Brand, Institutsleiter und Professor für Internationale Politik an der Universität Wien  |  Network for the Political and Social Rights, Athens  |  Augenauf Bern  |  Bleiberecht Bern  |  Sans-Papiers-Anlaufstelle Zürich SPAZ  | Johannes Bühler, Autor des Buches “Am Fusse der Festung”, Fribourg  |  Salvatore Pittà, Journalist und Aktivist, Bern  |  Pauline Milani, Präsidentin SOSF, Lausanne  |  Myriam Schwab-Ngamije, CSP Vaud, Lausanne  |  MediNetz Bremen  |  Die Linke Bremen  |  Recherche International e.V., Köln  |  Charlotte Wiedemann, Journalistin, Berlin  |  Wohnungsbaugenossenschaft WiSe e.G.  |  Stadtkommune Alla Hopp, Bremen  |  Tobias Linnemann, Diplompädagoge, Bremen  |  Bruno Kraft, Diplompädagoge, Bremen  |  Luca Bräuer, Schüler, Bremen | Veith Weers, Bremen |  Barbara Funck, Studentin, Bremen |  Cornelius Hertz, Galerist, Bremen |  Sarah Lempp, Journalistin |  Ted Gaier, Goldene Zitronen  |  SOAS Detainee Support (SDS), London  |  Cetta Mainwaring, Assistant Professor, University of Waterloo  |  Right to Remain, London  |  kein mensch ist illegal, Hamburg  | Association pour la Défense des Emigrés Maliens (ADEM), Bamako  |  Association Retour Travail Dignité (ARTD), Bamako  | Association des Migrants Repatriés de Libye et de la Cote d’Ivoire (AMRLEC), Bamako  |  Association des Femmes et Enfants Repatriés et Migrants de la Cote d’Ivoire (AFERMACI), Bamako  |  Association des Jeunes Reoules de l’Espagne de la Commune Yanfolila (AJRECY), Yanfolila  |  Hellenic League for Human Rights, Athens  |  Solidarity Social Clinic (KIA), Thessaloniki  |  Yiorgos Tsiakalos, Professor Emeritus, Aristotle University of Thessaloniki  |  Spyros Marchetos, School of Political Sciences, Aristotle University of Thessaloniki  |  Jérôme Valluy, Université Panthéon-Sorbonne  |  Gilles Reckinger, Department of History and European Ethnology, Innsbruck  |  Alexander Pollak, SOS Mitmensch, Vienna  |  Anna Fuchs, Berlin  |  www.migrazine.at – Online-Magazin von Migrantinnen für alle  |  Medinetz Freiburg  |  Die ganze Bäckerei, Leipzig  |  Sieglinde Rosenberger, Department of Political Science, Head of the research group INEX ‘The Politics of Inclusion & Exclusion’, Vienna  |  Peter Herrmann, EURISPES, Rome  |  Stefan Thimmel, Rosa Luxemburg Stiftung, Berlin  |  Angelika Wahl, Frankfurt  |  Konstantinos Tsitselikis, Associate Professor, University of Macedonia, Thessaloniki  |  Athanasios Marvakis, Associate Professor, Aristotle University of Thessaloniki  |  Institute of Race Relations, London  |  Gurminder K. Bhambra, Professor of Sociology, University of Warwick  |  South Yorkshire Migration and Asylum Action Group  |  No One Is Illegal, England   |  L’Association Rencontre Méditerranéenne pour l’Immigration et le Développment (ARMID), Tanger  |  Spitou Mendy, SOC-SAT, Almería  |  Noborder, Frankfurt  |  Helga Dierichs, Munich  |  Matthias Plieninger, Hamburg  |  Ramona Lenz, Medico International, Frankfurt  |  Ivana Domazet, Refugee Council Brandenburg, Potsdam  |  Antirassistisches Netzwerk Sachsen-Anhalt  |  Arbeitskreis Antirassismus, Magdeburg  |  Anne Bathily, Brussels  |  f.lo.p.s, autonomous feminist women-lesbian group, Bremen  |  no-racism.net, Vienna  |  acompa, assistance group for refugees, Bremen  |  Christian Peacemaker Teams, Mediterranean  |  Kommune Niederkaufungen  |  Natalia Paszkiewicz, Anthropologist, London  |  Alexander Stoff, Vienna  |  Hannelore Stoff, Vienna  |  Susanne Heim, Berlin  |  Youth without Borders, Germany  |  Afghans United Association, Athens  |  Österreichische Lagergemeinschaft Ravensbrück & Freunde, Vienna  |  Nadine Kegele, Author, Vienna  |  Dr. James Brassett, University of Warwick  |  Alev Korun, Abgeordnete zum Österreichischen Nationalrat, Vorsitzende des parlamentarischen Menschenrechtsausschusses  |  Thalia Tsalouhidou, Apothekerin, Solidarische Klinik, Athens  |  ausbrechen, Paderborn  |  David Loher, Social Anthropologist, Bern  |  Harald Bauder, Ryerson Centre for Immigration & Settlement (RCIS), Toronto  |  Andrea Ypsilanti, Institut Solidarische Moderne, Member of the Hessian parliament (SPD)  |  Bremer Friedensforum  |  Analyse & Kritik, newspaper for left debate, Hamburg  |  Resf13, Réseau Éducation Sans Frontières, France  |  Dietrich Gerstner, Kirchlicher Entwicklungsdienst – Menschenrechte und Migration, Hamburg  |  Tom Rodriguez-Perez, Football Beyond Borders, London  |  Yasmine Accardo, Activist, Naples  |  Flüchtlingsinitiative Bremen  | Heinz Nigg, Visual Anthropologist and Community Artist, Zurich  |  Athanasios Papaisiou, Teacher at the State Conservatory of Thessaloniki  |  Flüchtlingsrat Bremen  | SolidaritéS (mouvement anticapitaliste, féministe et écologiste),  Suisse  |  Ulla Jelpke, MdB, Innenpolitische Sprecherin der Fraktion DIE LINKE, Berlin  |  Frans Zoer, Visitors Group to migrant detention centre, Amsterdam  |  ASTU (Action citoyennes interculturelles), Strasbourg  |  FelS (Für eine linke Strömung), Berlin  |  Senol Akkilic, Integrations- und Jugendsprecher der Wiener Grünen im Rathaus  |  Kritnet Schweiz  |  Mattea Meyer, Kantonsrätin SP, Zürich  |  Salvatore die Concilio, SPAZ Vorstand und alt Gemeinderat SP, Zürich  |  Shedhalle, Zürich  |  Sarah Schillinger, Migrationsforscherin und Aktivistin, Basel  |  Ueli Mäder, Professor für Soziologie, Basel  |  Andrea Vogel, Ärztin, Bremen  |  Joachim Welsch, Osnabrück  |  Katerina Stavroula, journalist, Athens  |  Elias Perabo, Adopt a Revolution, Berlin  |  Dr Chris Rossdale, Royal Holloway, University of London  |  Center for Political Beauty, Berlin  |  Christiane Benner, Geschäftsführendes Vorstandsmitglied der IG Metall, Frankfurt  |  Vicki Squire, Associate Professor, University of Warwick  |  Solidaritätsnetz Sans-Papiers, Bern  |  Marianella Sclavi, Milano  |  an.schläge, Das feministische Magazin, Wien  |  Cristina Martín Asensio, Juristin, Berlin  |  Alix Loubeyre, Paris  | Sharon Dodua Otoo, Activst, Mother, Activist, Author & Editor, Berlin | Aktion Bleiberecht Freiburg  |  Freiburger Forum aktiv gegen Ausgrenzung  |  Hanns Heim, Berlin  |  José Ángel Brandariz, University of A Coruna, Spain  |  Judith Rückert, Münster  |  Medibüro – Büro für medizinische Flüchtlingshilfe Berlin  |  Matthias Niemann, Social Worker, Germany  |  Venanzio Raspa, University of Urbino  |  Mariarita Peca, Medici per i Diritti Umani (MEDU) Onlus  |  Augenauf, Basel  |  Basler Anlaufstelle Sans-Papiers  |  Elisabeth Joris, Historikerin, Schweiz  |  Berner Beratungsstelle für Sans-Papiers

Pour ajouter votre signature, veuillez envoyer un mail.

Matériel

  • pdf

    Alarmphone-Call-english

    2014

    Download
  • pdf

    Call for Alarm Phone (Greek)

    2015

    Download
  • pdf

    Call for Alarmphone (Spanish: llamamiento)

    2014

    Download
  • pdf

    Call for Alarm Phone (Italian: Appello)

    2014

    Download
  • pdf

    Call for Alarm Phone (Arabic)

    2014

    Download
  • pdf

    Call for Alarm Phone (French: Appel)

    2014

    Download
  • pdf

    Call for Alarm Phone (German: Aufruf)

    2014

    Download
Watch the Med Logo

Support the Hotline


Nous travaillons principalement en Anglais, du coup la version anglaise du site sera la plus à jour. Cependant, nous travaillons continuellement à la mise à jour du site dans les autres langues