Une nouvelle tragédie sur la route des Canaries : Le 16 janvier 2022, au moins 43 personnes ont perdu la vie dans un autre naufrage qui pouvait être évité, au large des côtes marocaines

La position du bateau à 8:00CET. Photo: Alarm Phone

Le 16 janvier 2022 à 03:36 CET, nous recevons l’information, par un proche, sur une embarcation en danger. Elle a quitté Tarfaya à minuit avec 55 personnes à bord, dont des femmes et des enfants.

05:00 CET Nous pouvons établir une communication directe avec l’embarcation, communication très difficile, car les personnes à bord sont effrayées, paniquées, et nous comprenons que l’eau entre dans l’embarcation et qu’iels sont perdu.es. Nous prévenons alors le MRCC de Las Palmas qui nous indique être déjà au courant.

06 :20 CET Nous pouvons obtenir la position GPS de l’embarcation “28°09’27.7N, 12°24’14.9W”, qui se trouve seulement à 7 miles nautiques de la côte marocaine et à peine 20 miles nautiques de Tarfaya. À ce moment-là, plusieurs personnes sont déjà tombées à l’eau. Nous avons également  rappelé à MRCC Rabat qu’ils s’étaient engagés à lancer une opération de recherche et de secours. Après plusieurs appels à MRCC Rabat sans avoir confirmation s’ils avaient ou non lancé la recherche, à 8:45 CET nous pouvons parler avec l’officiel en service, qui n’est pas en mesure de confirmer qu’une opération de recherche a été lancée. Nous lui répondons que l’embarcation est en grand danger et que s’ils peuvent remplir leurs obligations de recherche et de secours, nous pouvons collaborer avec eux.

12:55 CET MRCC Las Palmas nous informe que le bateau de sauvetage Assa est parti de Tan Tan, chargé de l’opération de recherche et de secours.

14:20 CET MRCC Rabat nous informe que leur bateau de sauvetage Assa arrivera à la position de l’embarcation dans une heure et que c’est le seul moyen de recherche et de secours en cours.

16:02 CET MRCC Las Palmas nous informe que l’embarcation de la flotte marocaine est arrivée sur les lieux de la dernière position  ( 28°10’08.5N, 12°25’53.6W ) et qu’ils n’ont vu personne mais qu’ils poursuivent les recherches. Ils nous demandent une position récente, nous les informons qu’hélas depuis 9:00 CET nous avons perdu toute communication avec l’embarcation. Nous leur demandons d’envoyer des moyens par voie aérienne pour la recherche, eux répondent que l’opération est coordonnée par MRCC Rabat, qui doit solliciter la collaboration espagnole. Ils nous préviennent également que les conditions météorologiques ne permettent pas une recherche aérienne et qu’il faudrait prévoir 1 ou 2 heures avant d’arriver à la dernière position signalée.

17:30 CET MRCC Las Palmas nous informe que les Marocains ont annulé l’intervention aérienne de recherche car une embarcation en SAR marocaine a trouvé la barque chavirée et est en train de lui porter secours.

18:14 CET MRCC Rabat nous informe qu’ils ont trouvé l’embarcation chavirée et qu’ils cherchent les survivants.

18:55 CET MRCC Rabat nous informe qu’il y a 10 survivants, 6 femmes et 4 hommes et qu’ils ont localisé 2 corps sans vie, qu’ils continuent à chercher plus de naufragés, malgré le peu d’espoir de pouvoir les trouver avant la nuit. Ce même soir, ils nous informent qu’ils n’ont pas plus de nouvelles.

Les autorités marocaines avaient confirmation de la position de l’embarcation en danger depuis 6:30 CET et ce n’est qu’à 13:00 CET, via les autorités espagnoles, qu’ils ont pu confirmer que l’opération de recherche était déclenchée. Qu’ont fait les autorités marocaines de 6:30 à 13:00 CET ? Est-ce que les autorités marocaines ont délibérément retardé les secours ou bien est-ce qu’elles ne disposaient pas des moyens nécessaires pour remplir leurs obligations internationales de recherche et de secours ?

Ces 43 morts pouvaient être évitées !!

// include wp-footer wg cookies