Chroniques à MER – une chronique radio contre les frontières

Chroniques àMER, c’est une chronique radio mensuelle en français, qui sort la deuxième semaine de chaque mois.

Chroniques àMER c’est une chronique réalisée par des membres du réseau Alarm Phone, une hotline auto-gerée par des activistes 7/7- 24/24 depuis 2015, pour soutenir les appels des personnes qui sont en détresse sur la frontière méditerranéenne, exiger leurs sauvetages et leurs débarquements dans des ports sûrs.

Chroniques àMER, c’est une chronique d’actualité et d’analyse des frontières et de leurs conséquences, pour raconter ce qui se passe en mer Méditerranée depuis le point de vue de notre travail dans le réseau Alarm Phone.

Chroniques àMER, c’est une chronique courte – entre 15 et 20 minutes. Elle est diffusable sur des radios associatives et libres. Elle est aussi disponible sur le site de Jet FM (Nantes) et de Radio Galère (Marseille).

Parce que des milliers de gens traversent la Méditerranée ;
Parce que la mer Méditerranée est une frontière ;
Parce que les frontières perpétuent le racisme et colonialisme ;
Parce que le racisme et le colonialisme tuent ;
Parce qu’en 2020, 1760 pers sont mortes en traversant – 147 personnes par mois, 34 par semaines près de 5 personnes par jour – et bien bien plus dont on ne sait rien ;
Parce que des histoires existent derrières les chiffres ;
Parce que ces histoires doivent être racontées ;
Parce qu’on ne veut pas oublier ;
Parce qu’on veut continuer à lutter ;
Parce qu’on ne veut pas s’habituer ;
Parce qu’on savait …

 

Episode 01. CommemorAction – 09 février 2021

«Quote quote quote blablabla blaa, bla blaaaa, blablabla bla blaa end quote» 

Il y a un an, le 09 février 2020, Alarm Phone a reçu un appel de 91 personnes en détresse au large de Garabulli, en Libye. Paniquées, car leur bateau pneumatique était en train de se dégonfler. Elles sont néanmoins parvenues à communiquer clairement leurs coordonnées GPS qu’Alarm Phone a immédiatement relayées aux autorités italiennes et maltaises, ainsi qu’aux soit-disant garde-côtes libyens. Aucune des autorités informées n’a lancé d’opération de secours ni mené de recherches pour savoir ce qui s’est passé ce jour-là.

Pour ne pas oublier les naufrages en mer Méditerranée, et mener des actions contre les politiques meurtrières de l’Europe, des journées de CommemorAction sont organisées chaque année par des proches des disparu.e.s.

Dans ce premier épisode, Chroniques à MER revient sur la CommemorAction du 09 février 2021, organisée par une soixantaines de proches de personnes disparues ce jour-là qui se démènent pour obtenir des réponses : pourquoi les autorités n’ont pas porté secours au bateau en détresse alors qu’elles avaient été alertées ? pourquoi refusent-elles aujourd’hui encore de donner des informations sur ce qui s’est passé ce jour-là ?

Ce premier épisode est aussi l’occasion de présenter le réseau Alarm Phone et de comprendre les responsabilités des états européens en Méditerranée.

Bonne écoute !

// include wp-footer wg cookies